Auteur :         Dr LOTH Annabelle

Dr BALZER Alexandre

 

 

Titre : La dentition du chien

 

 

La dentition du chien joue de nombreux rôles dans la vie de l’animal. Elle permet non seulement l'alimentation par la mastication et la préhension des aliments et mais également autorise un certain nombre de manifestations comportementales : dissuasion, attaque, défense...  L’examen de la dentition du chien permet aussi d’estimer l'âge d'un animal et enfin, la mise en évidence d'anomalies dentaires peuvent engendrer une non confirmation de l’animal.

 

 

dentition

 

Anatomie générale de la cavité buccale :

La cavité buccale du chien est constituée de deux mâchoires : la mâchoire supérieure, constituée à partir d'os solidarisés au reste du crâne et la mâchoire inférieure, correspondant aux mandibules articulées au reste du crâne au niveau de l'articulation temporo-mandibulaire. Les mâchoires peuvent être plus ou moins longues selon les races de chien et s'articulent de façon à obtenir une bonne occlusion dentaire, à l'exception de certaine race dont la malocclusion est considérée comme normale dans le standard (principalement dans les races dites brachycéphales comme les bouledogues).

Les dents s'insèrent sur les mâchoires et leur enchaînement détermine les arcades dentaires supérieures et inférieures. Il existe ainsi quatre types de dents :

 

 

 

dentition 1

 

La dentition lactéale :

Comme chez l'homme, le chien possède dans sa jeunesse une dentition dite lactéale ou déciduale (= dent de lait) puis une dentition adulte dite permanente. Chez le chiot, les dents de lait apparaissent à partir de 3 semaines et doivent toutes être présentes dès l'âge de 50 jours. La dentition lactéale se compose de 28 dents : 6 incisives sur la mâchoire supérieure et 6 sur la mâchoire inférieure ainsi que 2 canines et 3 prémolaires sur chaque mâchoire mais il n'existe pas de molaires déciduales. Ainsi, il est possible de résumer la dentition grâce à la formule dentaire qui indique d'une façon sommaire les différents types de dents présentes sur la demi mâchoire supérieure et inférieure :

Formule dentaire du chiot :     i : 3/3    c : 1/1  p : 3/3

(i= incisive lactéale ; c= canine lactéale ; p= prémolaire lactéale)

La dentition du lait reste en place jusqu'à environ 4 mois, lors de l'éruption de la dentition permanente.

 

 

dentition 2

 

 

La dentition du chien adulte :

Les dents définitives apparaissent donc progressivement à partir de l'âge de 4 mois et chassent les dents de lait correspondantes lors de leur éruption. Les incisives et les canines sortent entre 4-5 mois ; puis ce sont les prémolaires et les molaires qui apparaissent entre 5-7 mois. La dentition du chien adulte est composée de 42 dents et correspond à la formule dentaire suivante :

Formule dentaire du chien adulte :   I: 3/3  C : 1/1  P : 4/4  M : 2/3

(I=incisive déciduale, C=canine déciduale, P=prémolaire déciduale et M=molaire déciduale)

Ainsi, le chiot doit posséder toutes ses dents d'adulte dès ses 7 mois. On dit alors que « la bouche est faite». A partir de cette date, il est donc possible de vérifier que toutes les dents sont normalement présentes, ceci pouvant parfois être important pour la confirmation de certaines races de chien.

 

 

 

dentition 3

 

dentition 4

 

Détermination de l'âge d'un chien à partir de l'examen de sa dentition :

L'examen de la dentition de son compagnon permet alors d'estimer son âge et ceci de façon particulièrement précise chez les jeunes chiens possédant encore leur dentition lactéale. On se base sur les dates d'éruption des dents de lait et de leur remplacement par les dents adultes. Ces dates sont relativement fiables car très constantes. Mais cette détermination devient plus difficile chez l’adulte. En effet, chez ce dernier, malgré une usure progressive des incisives, de nombreux facteurs influencent l'état de la dentition du chien adulte : habitude alimentaire, détartrage, dents nettoyées fréquemment, chien rongeant beaucoup....  Dès lors, il devient difficile de comparer l’usure des dents entre différents animaux et d’estimer avec précision leurs âges. On peut néanmoins donner une approximation cohérente.

 

 

Dates d'éruption et de remplacements des dents

 

 

Dates d’éruption et de remplacement des dents

 

Dents de lait

Dents définitives

Incisives

Coin (i3) : 25 jours

Mitoyenne (i2) : 28 jours

Pince (i1) : 30 jours

(éruption terminée à 6 semaines)

Pince (I1) : 4 mois

Mitoyenne (I2) : 4–5 mois

Coin (I3) : 5 mois

(éruption terminée à 5 mois)

Canines

21 jours

A partir de 4-5 mois

(le remplacement est terminé à 7 mois)

Première prémolaire

 

4-5 mois

Autres prémolaires

4–6 semaines

5-6 mois

Molaires

 

Première molaire : 4-5 mois

Deuxième molaire : 5-6 mois

Troisième molaire : 6-7 mois

 

 

Les principales anomalies dentaires du chien :

Les anomalies de la taille des mâchoires :

Lorsqu'une mâchoire est anormalement courte, on parle de brachygnathie et lorsqu'elle est en avant, on parle de prognathie. Il faudrait donc normalement préciser si c'est la mâchoire supérieure (ou maxillaire) qui est anormale ou si c'est la mâchoire inférieure (ou mandibulaire). Dans de nombreuses races, la prognathie est source de non-confirmation.

 

Les anomalies du nombre de dents :

II est possible d'observer chez le chien soit des dents en surnombre, soit des dents manquantes. Dans le premier cas, iI peut soit s'agir de dents réellement en nombre supérieur soit de la persistance de dents de lait, notamment les crocs de lait. Dans ce dernier cas, il est alors nécessaire de retirer ces dents en surnombre pour permettre une bonne occlusion dentaire et éviter des déformations de l’arcade. Les crocs de lait persistant devront notamment être extraits dès 6-7 mois. Lors de dents manquantes, la dent absente peut ne jamais avoir existé (agénésie), peut être présente mais non visible ou peut également avoir disparue après un traumatisme... L'absence d'un nombre restreint de dent n'est pas gênante pour le chien. Toutefois les standards précisent ce qui est toléré ou non pour la confirmation, en fonction de la race considérée.

 

 

dentition 6

Dents sur-numéraires : anomalie souvent génétique : dans le cas photographié, plusieurs chien de la portée ont présenté ce défaut.

 

 

Les autres anomalies dentaires :

II est enfin possible d'observer de façon moins fréquente d'autres anomalies au niveau des dents. Il s'agit des anomalies de surfaces (par exemple après une maladie de Carré chez le jeune), des anomalies de formes, des anomalies d'implantation et des anomalies de couleur. Les dents ne sont alors plus de couleur blanche uniforme mais tachés ou déformées. Dans ces cas, il n’y a malheureusement pas de traitement.